Maîtrise des risques industriels : zoom sur la directive Seveso

Les entreprises industrielles en général sont amenées à être au contact de la matière chimique dans le cadre de leurs activités. Ces éléments peuvent être aussi bien dangereux pour les employés, pour l’environnement que pour les citoyens. Un risque constant existe alors quand ces entreprises réalisent des mécanismes dangereux qui sont source d’accidents industriels avec effets immédiats.

Ainsi, pour limiter l’impact de ces évènements qui surviennent sur les sites industriels, les entreprises sont amenées à se soumettre à certaines règlementations, à l’image de la directive Seveso.

Comment est généré un risque industriel ?

Les risques sur un site industriel peuvent avoir des causes diverses. Généralement, ils surviennent à l’issue d’activités de nature chimique, pétrochimique ou d’activités menées par des industries agroalimentaires et pharmaceutiques. Les structures intervenant dans la fabrication de produits dérivés du pétrole sont également celles qui sont les plus exposées aux facteurs générant les risques industriels.

Le risque en lui-même repose sur le stockage et la manipulation de produits ayant un taux élevé de toxicité en cas d’incidents mécaniques, d’incendie ou d’explosion. Pour pallier cela, les entreprises sont amenées à adopter des mesures directives et à se faire accompagner d’experts en ingénierie pour acquérir une maîtrise du risque. La société Iso Ingénierie accompagne les entreprises dans ce sens en appliquant la directive Seveso qui est une politique de prévention commune du risque industriel. Vous pouvez d’ailleurs en apprendre plus sur le site https://www.iso-ingenierie.com/.

Pourquoi une directive de prévention de risques industriels ?

La directive Seveso est adoptée par les États européens après un incident dû au rejet de dioxine causant de sérieux dégâts. Cette directive de préventions pour les risques industriels majeurs a été adoptée en 1982, puis a été révisée deux fois depuis lors.

De façon précise, les États européens ayant adopté la directive Seveso sont contraints de procéder à :

  • La mise en place de systèmes d’inspection de sites estimés dangereux ;
  • L’identification des risques qui sont liés à la tenue d’activités industrielles ;
  • L’adoption de mesures de prévention face à d’éventuels accidents.

Aussi, deux différents types d’établissements sont distingués en fonction de la quantité de composants ou de matières dangereuses présentes sur un site industriel. Le premier type correspond aux établissements Seveso seuil Haut et le second aux établissements Seveso seuil Bas. Ainsi, les mesures de sécurité ou les procédures à suivre concernant la directive sont organisées en fonction du type d’établissements.

La directive Seveso concerne cependant les substances indiquées par le nouveau système de classification des substances dangereuses. Il s’agit du règlement portant sur la classification, l’empaquetage et l’étiquetage des substances et des mélanges.

Enfin, en ce qui concerne les citoyens qui sont également exposés aux risques d’une certaine manière, la directive Seveso prévoit qu’ils ont un accès direct, surtout via internet, aux informations indispensables. Celles-ci concernent les différentes installations situées à proximité de leurs résidences de vie, les différents programmes pour la prévention des accidents et les mesures d’urgence pour réagir convenablement en cas de nécessité.

Certains sites industriels sont également classés Seveso, car ils représentent des installations dangereuses, classées en fonction du risque qu’elles représentent.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot

Pour quel type de billard êtes-vous fait ? Billard français, anglais, américain ?

Le billard est une discipline qui compte un grand nombre d’adeptes à...
Lire la suite