Ouvrir le marché d’électricité avec les appels d’offres publiques

Un appel d’offres est une démarche permettant au commanditaire ou au maître d’ouvrage de bénéficier de différents choix d’entreprises afin d’opter pour celle qui le convient le plus pour réaliser des travaux ou fournir des prestations de services. L’objectif d’un appel d’offres est de mettre en concurrence des entreprises qui proposent des produits ou des services. On pratique généralement les appels d’offres dans tous les processus des ventes B to B quand le montant est significatif.

En ce qui concerne les appels d’offres publiques, les réglementations en matière de mise en concurrence ne sont pas semblables entre l’Union européenne, notamment en France et les Etats-Unis. Pour la France, le BOAMP et le JOUE sont les institutions qui diffusent officiellement les marchés, pourtant bon nombre de marchés sont apparus sur les sites internet de certaines collectivités.

Les démarches pour répondre aux appels d’offres publiques

Tout d’abord, les entreprises qui ont l’intention de répondre aux marchés publics doivent se référer aux annonces de marchés publiées sur BOAMP, JOUE, presse spécialisée ou sites internet des collectivités. Il est obligatoire de connaître les codes CPV qui régissent l’activité. Gagner un appel d’offres n’est pas facile, un travail en équipe est nécessaire avec des efforts optimisés à travers les démarches afin de formaliser de façon concurrentielle la réponse.

Les appels d’offres en électricité

Depuis longtemps jusqu’en 2007, le marché de l’énergie était entièrement entre les mains de deux acteurs dont EDF pour l’électricité et GDF pour le gaz. En 2007, le souhait des consommateurs, particuliers et professionnels, de libéraliser le marché de l’électricité permet d’ouvrir la concurrence du marché de l’énergie. Un appel d’offre en électricité ( Que vous pouvez les consulter sur E-electricity ) ou des appels d’offres publics ont été lancés par les organismes publics tout en respectant les principes du code des marchés publics. Cela permet aux fournisseurs d’électricité de jouer sur la concurrence pour gagner le marché. Nombreux fournisseurs sont apparus, en conséquence, les consommateurs peuvent choisir le fournisseur qui correspond le mieux à ses besoins parmi les offres tarifaires proposées par les nouveaux venus. L’ouverture du marché de l’électricité avance rapidement contrairement à la prévision de la Commission européenne.

Avec l’apparition de fournisseurs alternatifs, en concurrence avec EDF et GDF, on espère que les prix du KWh aillent se baisser. Pourtant, cette ouverture n’est pas entièrement consommée et on attend beaucoup de l’évolution des énergies renouvelables.

L’évolution de l’histoire de l’ouverture du marché de l’électricité

En France, le marché de l’électricité a connu un grand changement au niveau de son mode de fonctionnement dans un intervalle de 15 ans seulement. 5 périodes ont marqué la mutation :

En 2000, promulgation de la loi sur la modernisation et le développement du service public de l’électricité.

En 2004, ouverture à la concurrence du marché des professionnels avec leurs tarifs vert et jaune.

En 2007, ouverture complète à la concurrence du tarif bleu et les autres tarifs.

En 2010, la loi Nome permet l’ouverture régulée au nucléaire historique aux fournisseurs alternatifs.

En 2015, disparition totale des tarifs réglementés vert et jaune ; ouverture totale de marché de l’électricité en France.

Vous pouvez partager surShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin