Comment mesurer la contamination de l’air ?

Maîtriser la contamination de l’air est indispensable dans différents secteurs, notamment ceux qui nécessitent une qualité optimale de l’air comme l’industrie pharmaceutique, les biotechnologies, l’industrie automobile et l’électronique. Une constante de la concentration particulaire doit être observée dans les salles blanches. Pour assurer qu’il n’y ait pas d’introduction, de génération ou de rétention de particules dans ces zones, il faut mesurer la contamination de l’air. Passons en revue les différentes solutions utilisées pour mesurer la contamination de l’air dans les industries sensibles aux particules.

Les différentes façons de mesurer la contamination de l’air

Du matériel spécifique est aujourd’hui conçu pour la maîtrise de la contamination de l’air dans les chambres blanches, mais aussi pour mesurer cette même contamination.

Le compteur de particules

Il s’agit d’un équipement précis et qui a des fonctionnalités avancées. Il est surtout utilisé dans l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies.

Le collecteur de germes

Le collecteur de germes est un accessoire utilisé pour la qualification de salles blanches et le suivi de la propreté de l’air dans les zones où la contamination doit être contrôlée. Bien entendu, cet appareil répond aux différentes normes comme l’ISO 14644, l’ISO 14698 et l’EU GMP annexe 1 qui sont appliquées dans le domaine de la fabrication de médicaments stériles.

Le générateur d’aérosols et le photomètre

Les générateurs et les photomètres portables ATI (Air Techniques International) sont couramment utilisés dans l’industrie pharmaceutique. Les établissements de santé ainsi que les professionnels de l’amiante et du désamiantage utilisent également cet équipement pour mesurer la contamination de l’air.

L’anémomètre et le balomètre

Pour mesurer la contamination de l’air, l’installation d’un anémomètre et d’un balomètre est aussi indispensable. Ce sont des hottes d’aspiration et des cabines de pulvérisation qui permettent d’effectuer différentes vérifications de la qualité de l’air intérieur et de mesurer la performance du système de ventilation.

Pourquoi mesurer la contamination de l’air ?

Les salles blanches sont utilisées dans l’industrie électronique et pharmaceutique pour éviter une contamination par différents polluants comme les bactéries et les particules très fines. Même si elles sont de très petite taille, ces particules peuvent avoir des conséquences très graves. En mesurant la contamination de l’air permet ainsi d’écarter les risques.

Certains appareils utilisés dans la mesure de la contamination agissent aussi par dépression pour empêcher les polluants d’entrer dans la pièce. Ils vont aussi les pousser vers l’extérieur.

Les avantages de la réduction de la contamination de l’air

Les salles blanches sont indispensables dans différentes industries. Quelques sites de fabrication sont très sensibles aux petites particules impliquant une contamination. Parmi les secteurs qui nécessitent un contrôle de la contamination de l’air, il y a les industries automobiles et aérospatiales, le secteur médical, l’industrie alimentaire, l’industrie pharmaceutique et les semi-conducteurs. Pour citer des exemples, la réduction de la contamination de l’air est indispensable pour le contrôle :

  • des blocs opératoires,
  • des postes de sécurité microbiologique,
  • des isolateurs,
  • des salles propres, rabs et flux laminaires.

Concrètement, la réduction de la contamination permet d’éviter que les corps étrangers et les résidus adhèrent aux composants automobiles. En effet, cela peut compromettre la fiabilité du produit, pouvant causer des accidents de la route.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot
Quelles sont les technologies des pompes à vide ?
La pompe à vide est un dispositif dont le rôle consiste à...
Lire la suite