Échecs : quelles sont les erreurs de débutants ?

Pour les novices, jouer aux échecs n’est pas toujours chose aisée. Pourtant, même pour les amateurs débutants, ce jeu offre de nombreux avantages. Le plus difficile est de se lancer, d’en comprendre les règles et d’éviter les erreurs de débutants, justement.

Jeu d’échecs : observez avant d’attaquer

Jouer aux échecs nécessite un grand sens de l’observation, de la réflexion et de la concentration, cependant, les erreurs que font la plupart des débutants se produisent souvent dès les premières phases de jeu : ainsi, à l’ouverture, n’attaquez pas immédiatement, prenez le temps de voir si vous avez une possibilité de développement. L’objectif est d’éviter de jouer la même pièce deux fois, mais de permettre quand même aux pions du centre de dégager les autres pièces, ou d’en protéger d’autres. Il est aussi possible d’apprendre en ligne le jeu d’échecs pour éviter certaines erreurs : du débutant au joueur expérimenté, une grande variété de niveaux d’apprentissage sont souvent proposés.

Choisissez le roque le plus efficace

Le roque a pour objectif de protéger le roi en centralisant une tour. Mais il est indispensable pour parvenir à ce résultat de roquer sans attendre plus de 10 coups. En plaçant le roi derrière une rangée de pions, vous pouvez ainsi vous concentrer sur d’autres actions, sans risquer de subir une attaque de la part de votre adversaire. Si vous roquez, les pions qui protègent le roi ne devront pas être bougés tant que cela n’est pas nécessaire. Cependant avant de roquer, déterminez si vous allez réaliser un petit ou un grand roque. Le petit se joue en 4 coups tandis que le grand roque met vos pièces dans une situation dangereuse, mais vous avez la garantie de porter un grand coup à votre adversaire si votre stratégie aboutit.

Échecs : ne changez pas vos plans pour rien

Lorsque vous jouez aux échecs, n’anticipez pas tous vos coups. Vous devez avant tout analyser les différentes phases de jeu et adapter votre stratégie en fonction. Ne changez pas de plan de manière intempestive. Si vous devez bouger un pion, c’est pour bloquer une menace et pour défendre le centre.

Jeu d’échecs : faites face à la menace en agissant

En tant que débutant, vous avez souvent peur de passer à l’offensive. Vous craignez la contre-attaque de votre adversaire. En optant pour un jeu passif, vous vous défendez contre une menace qui n’a sans doute pas toujours lieu d’être. Pour faire évoluer la partie, vous devez effectuer des échanges. Mais faites-le si vous avez la certitude d’avoir un avantage ou dans le but de supprimer une menace. Un échange est également réalisé dans le cadre d’une combinaison d’échec perpétuel ou de mat.

Mettez la pression sur votre adversaire

Ne jouez donc pas sans un objectif bien précis. Mettez la pression sur votre adversaire. N’attendez pas trop, vos pièces risquent d’être bloquées par celles de votre adversaire. Faites en sorte de restreindre leurs mouvements et tirez-en profit. Une attaque double ou une fourchette vous sera bénéfique. En effet, en une seule attaque, vous vous en prenez ainsi à deux pions adverses.

Considérez les 64 cases de votre plateau

Parmi les erreurs que vous commettez quand vous commencez à jouer aux échecs, il y a celui de ne pas prendre en compte l’ensemble du plateau. Prendre en considération la globalité des 64 cases vous permet de visualiser l’ensemble des possibilités, au lieu de vous focaliser sur une seule pièce et ne pas pouvoir effectuer des attaques longues.

Envisagez de nouvelles stratégies

Ne vous limitez pas à des coups classiques. Cela est très réducteur. Le jeu ne présente plus d’intérêt puisque chaque coup peut être anticipé par la partie adverse. Envisagez une nouvelle stratégie en milieu de partie, quand la partie a bien évolué.

Offrez une porte de sortie à votre roi

Bien que les pions protègent le roi, vous ne devez pas perdre de vue qu’une sortie peut être sa meilleure protection. C’est la solution pour éviter qu’une tour adverse ne vous mette échec et mat.

Soyez flexible dans votre jeu

N’oubliez pas que votre adversaire a lui aussi des stratégies. Vous devez donc être en mesure de définir si votre position est à votre avantage ou si elle vous met en danger. Vous modifierez la vôtre en fonction. Ne restez pas figé sur un plan unique. Soyez flexible. Souvent, vous ne portez pas assez attention aux autres pièces. Toutefois, n’utilisez votre reine que si le schéma de la partie vous l’impose.

Exercez-vous régulièrement au jeu d’échecs

Les erreurs de débutants sont nombreuses. Mais elles peuvent être évitées avec beaucoup d’exercices. Suivez un apprentissage en ligne pour vous initier et pour vous amuser. Les échecs peuvent s’apprendre de manière ludique. Vous y trouverez de petits problèmes à résoudre, qui se compliqueront progressivement. Au fur et à mesure, vous acquerrez la dextérité nécessaire pour faire face à un adversaire plus puissant.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot

Pourquoi se faire accompagner par un conseiller en irrigation ?

Le rendement des cultures ne peut être optimisé sans une bonne irrigation,...
Lire la suite