La climatisation Atex et ses spécificités

Lorsque les conditions de travail du personnel sont favorables, la qualité de la production est assurée. Aussi, chaque chef d’établissement est-il tenu de se pencher particulièrement sur la protection et la santé de ses employés. La sécurité des travailleurs est en effet une exigence stipulée dans le Code du travail. C’est d’ailleurs un des aspects non négligeables dans certains secteurs d’activité, notamment les industries œuvrant dans un environnement potentiellement dangereux, dans des lieux à risque d’explosion, d’où la mise en place de la norme.

Rappel sur la règlementation Atex

Nombreux sont les endroits à haut risque, notamment à risques d’explosion, tels que les industries pétrolières et parapétrolières, les industries agroalimentaires, les industries cosmétiques et pharmaceutiques, les industries chimiques et pétrochimiques, les usines de laquage, les industries de transformation du bois ou les chantiers navals, entre autres. Aussi, dans le souci de renforcer la protection des travailleurs dans ces zones, l’Union européenne a mis en place la règlementation Atex, qui concerne également les matériels et les équipements destinés à être utilisés en zones Atex, tels que le système de climatisation Atex.

Notons que la zone Atex, acronyme de « Atmosphères Explosives », consiste en un endroit ouvert ou non, où le risque d’explosion est important. Et chaque zone Atex est catégorisée après analyse des risques d’explosion. Il existe deux zones principales, à savoir : les zones où les substances inflammables sont sous forme de gaz, de brouillard et de vapeur (zone 0, 1 ou 2) et les zones où les substances inflammables sont sous forme de poussières (zone 20, 21 ou 22). Le zonage permet par la suite de déterminer les matériels et équipements convenant à chaque zone concernée.

Le climatiseur Atex

Le système de climatisation et de réfrigération permet initialement de procéder au traitement de l’air, refroidissant ou réchauffant l’air ambiant, une transformation de la température grâce à un mécanisme complexe. Il existe plusieurs systèmes de climatisation dont les systèmes à détente directe, les systèmes air/air, les systèmes tout-eau ou les systèmes de pompe à chaleur sur boucle d’eau. Pour le climatiseur domestique qui est d’un niveau sonore plus ou moins silencieux, par exemple, il s’agit d’un système air/air : l’air chaud est évacué vers l’extérieur pour être remplacé par de l’air froid. Et c’est le liquide frigorigène contenu dans l’appareil qui permet ce fonctionnement basé sur les changements de phase (liquide, gazeux, les deux à la fois).

Pour ce type de chauffage et de climatisation, on retrouve couramment le climatiseur monobloc, le climatiseur split, le climatiseur réversible, le climatiseur mobile, le climatiseur fixe ou climatiseur mural, ou encore le climatiseur cassette dont l’unité intérieure s’insère directement dans un faux plafond.

La climatisation Atex, dont l’utilisation est destinée aux zones dangereuses, consiste, quant à elle, en un climatiseur industriel antidéflagrant, conçu pour un montage mural. Matériel électrique répondant aux exigences de la norme Atex et adéquat particulièrement pour les zones Atex 2, ce climatiseur monobloc fixe peut être installé en extérieur.

La clim Atex, qui est un climatiseur pour solvant, permet de refroidir des espaces confinés ou des armoires électriques dans les zones soumises aux contraintes Atex. L’installation de climatisation peut se faire à côté ou carrément collée à l’armoire électrique afin de permettre une ventilation correcte.

Outre les climatiseurs pour des armoires électriques, l’on peut également avoir recours aux refroidisseurs air/air et eau/air, aux ventilateurs, ou aux refroidisseurs et groupes eau glacée, qui sont tous des matériels industriels destinés aux zones Atex.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot
Pourquoi opter pour un coach sportif à domicile ?
Le coaching sportif à domicile séduit de plus en plus de personnes...
Lire la suite