Testez le bodyboard cet été !

Les stations balnéaires sont l’une des destinations de vacances préférées des Français. Ils peuvent en effet y pratiquer de nombreux sports nautiques. Depuis quelques années, le bodyboard connaît un regain d’intérêt auprès de ces touristes en quête d’activités ludiques en bord de mer. Cette discipline sportive consiste à surfer sur des vagues en restant allongé à plat ventre sur une planche.

Quelles sont les origines du bodyboard ?

Le bodyboard a vu le jour dans les îles du Pacifique. À cette époque, les populations utilisaient des planches en bois pour glisser sur l’eau. Avec le temps, cette pratique a considérablement évolué. Elle a en effet donné vie à la version actuelle du bodyboard qui se pratique en position couchée avec le ventre au contact de la planche. Créée au début des années 70 par Tom Morey en Californie du Sud, cette activité sportive était connue à l’époque sous le nom de Boogie Board. Plusieurs variantes, dont le drop knee, qui est pratiqué avec un genou sur la planche, sont apparues au fil des années.

La pratique du bodyboard est bénéfique pour votre santé. Votre cœur est d’ailleurs le premier organe qui en profite. Les nombreux mouvements qu’exige cette discipline le sollicitent et l’entretiennent. Les sports de glisse sont également connus pour faire travailler plusieurs parties du corps en même temps. Le bodyboard ne déroge pas à cette règle. Il permet notamment de muscler vos bras et vos jambes.

Quel est le matériel nécessaire pour pratiquer le bodyboard ?

Comme pour tous les sports nautiques, vous avez besoin d’un équipement spécifique pour faire du bodyboard.

La planche de bodyboard est indispensable

Elle représente bien entendu le matériel le plus important du bodyboarder. La planche vous permet en effet de glisser sur les vagues. Si vous souhaitez vous lancer dans ce sport nautique, n’hésitez pas à vous tourner vers un concepteur d’équipements de bodyboard comme Pride Bodyboards afin de vous procurer le matériel nécessaire.

Le choix de la planche de bodyboard repose sur plusieurs critères dont fait partie la taille de l’équipement. Elle varie selon votre niveau de pratique et votre corpulence. Nous conseillons aux débutants de choisir une planche dont la taille dépasse leur nombril. Les plus expérimentés pourront opter pour une petite planche, afin d’avoir plus de maniabilité.

Le matériau de fabrication de votre planche est également important, car il peut exercer une influence sur son rendement. Il existe sur le marché des modèles en polyéthylène, en polypropylène, ou en NRG. Encore appelé PE, le polyéthylène convient mieux aux eaux froides. Les planches conçues avec cette matière sont plus rigides et portent plus facilement le sportif. Le polypropylène ou PP est quant à lui plus adapté aux eaux chaudes. Nous vous le recommandons si vous souhaitez faire du bodyboard dans des eaux à température variable, notamment en Europe.

Le bodyboard peut se pratiquer en position allongée ou à genoux, selon les figures. Pour profiter de cette polyvalence, préférez une planche de type Crescent tail.

La combinaison pour vous protéger

Elle est également indispensable pour le bodyboarder. La combinaison de bodyboard a pour rôle principal de le protéger contre les chocs thermiques que peut provoquer le milieu marin. Vous trouverez sur le marché de nombreux modèles de combinaisons. Le shorty est plus adapté à vos sessions dans les eaux dont la température dépasse 23 °C. Ils sont courts et offrent plus d’aisance. Lorsque la température est plus basse, optez pour une combinaison entière. Vous pouvez choisir son épaisseur en fonction de votre gabarit. Nous vous recommandons tout de même une “combi” qui s’ajuste à votre morphologie.

Elle vous permet d’économiser de l’énergie durant les efforts. La combinaison de bodyboard peut en effet impacter les performances d’un bodyboarder. Pour être libre de vos mouvements, il est préférable d’opter pour des modèles en néoprène stretch. Certaines combinaisons sont fabriquées avec du caoutchouc naturel “eco-friendly”, le Yulex. Très légères, elles sont certifiées FSC et leur utilisation réduit de 80 % l’émission de CO2, contrairement au néoprène ou au limestone, fabriqués en usine.

Les accessoires pour optimiser vos performances

Certains accessoires sont primordiaux pour la pratique du bodyboard. Les palmes en font partie. Elles permettent en effet d’augmenter votre vitesse, de mieux contrôler vos mouvements et de faciliter votre accroche. Si vous êtes un bodyboarder expérimenté, nous vous conseillons d’acheter des palmes rigides. Elles boostent la propulsion. Les débutants peuvent quant à eux se contenter de chaussures plus souples. Elles sont plus confortables. Pour être plus à l’aise dans vos palmes rigides, vous pouvez mettre des chaussons en néoprène. Notez en outre que la pointure de votre palme ne doit pas être négligée. Une palme à votre taille limite le sentiment d’inconfort.

En plus des palmes, le leash est également un accessoire important pour la pratique du bodyboard. Ce petit dispositif qui relie votre poignet à votre planche permet de conserver votre bodyboard près de vous lorsque vous êtes en mer.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot

La maintenance, élément clef de l’usine du futur

L’agrégation et l’analyse des données de production au service des industriels pour...
Lire la suite