Zoom sur le processus du bobinage d’un moteur électrique

Le bobinage est une opération permettant d’enrouler des fils de cuivres qui favorisent la connexion des composants d’un moteur électrique. Cette intervention est donc judicieuse afin d’assurer le bon fonctionnement du moteur. Il s’agit d’une maintenance importante qui doit être réalisée par un spécialiste qualifié. Toutefois, il convient de savoir les étapes à suivre pour un bobinage.

Démonter le moteur

Pour pouvoir effectuer l’opération, le démontage du moteur s’avère une nécessité. Cette action doit se faire délicatement sans forcer. Il faut également effectuer l’assemblage du moteur pour faciliter votre remontage. Lorsque le stator est à nu, ce sera plus facile de repérer visuellement le bobinage. Ainsi, le professionnel peut relever les schémas de connexion. Ce démontage mécanique permet aussi de trouver le type de bobine qui correspond le mieux à votre moteur, par exemple le self bobine.

Retirer les têtes des bobines

Votre spécialiste va ensuite découper un chignon de fil qui se trouve à la limite des encoches. Cette étape doit se faire avec soin pour ne pas abîmer la culasse. Puis, il enlèvera le cuivre situé dans les encoches. Pour ce faire, on peut utiliser un marteau et un ciseau de menuisier. Une fois terminé, il ne reste plus qu’à couper le reste des fils. Enfin, vous pouvez limer chaque encoche du stator endommagée.

Procéder au bobinage proprement dit

Cette étape consiste à isoler électriquement la culasse des bobines. Alors, pour réussir votre bobinage, il est important de faire le comptage d’encoches et mesurer les fils avec un micromètre. Ensuite, on peut analyser la puissance de votre moteur afin de procéder à la préparation des gabarits du moteur à bobiner, vous pouvez ensuite confectionner les bobines adaptées à la dimension du gabarit. Insérez les bobines une par une dans chaque encoche du stator manuellement pour ne pas les endommager.

Pour garantir un bon positionnement, il est nécessaire de tricoter chaque bobine. Lorsqu’on voit bien que tout est parfaitement positionné, on peut souder les multiples connexions des bobines ainsi que toutes les connexions à l’étain vers les câbles d’alimentation. Une fois la soudure terminée, il est indispensable d’ajouter une gaine thermique. Cela permet de bien isoler toutes les connexions des câbles. Enfin, vous pouvez lier les câbles qui partent vers la plaque à borne, c’est le tricotage des câbles.

Les étapes de finition du bobinage

Pour finir votre opération, vous devez faire l’étuvage et l’imprégnation. Cette dernière consiste à appliquer une couche de vernis ou un spray sur le stator. Pour le sécher, on peut le mettre dans une étuve chauffée ou un four à une température de 170 degrés pendant environ deux heures. Lorsque le stator est bien sec, vous pouvez gratter l’excédent tout en remettant un film de graisse. Enfin, vous pouvez procéder à la dernière étape qui est le remontage mécanique.

Il est important de vérifier si le moteur convient parfaitement aux exigences afin de s’assurer que son fonctionnement soit optimal. Vous pouvez donc finir votre intervention par les essais en vérifiant l’isolement et l’ampérage de la bobine.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot

Comment choisir un bon professionnel dans le domaine de la maintenance des appareils industriels ?

Êtes-vous acteur dans le domaine de l’industrie ? Possédez-vous de ce fait des...
Lire la suite