Chasseur : l’importance d’un bon couteau de chasse

Aller à la chasse sans un couteau, c’est un peu comme partir pêcher sans prendre sa canne à pêche. Le couteau est plus qu’un simple accessoire pour tout chasseur digne de ce nom. En fonction de sa forme et de ses caractéristiques, il intervient dans la réalisation de différentes tâches : le dépouillement, l’éviscération, le désossage, la découpe de la viande, etc. Vous pouvez également vous en servir pour le dépouillement de la tête de l’animal. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le couteau de chasse, ses déclinaisons, les critères de choix et son entretien.

Les différents modèles de couteaux de chasse et leurs utilisations

On distingue différents modèles de couteaux de chasse sur le marché, parmi lesquels le couteau Buck ou polyvalent. Il s’agit d’un modèle multifonction pouvant vous aider à découper, dépouiller ou à désosser un gibier. Sa praticité vous évitera ainsi de vous munir de plusieurs couteaux.

Il y a également le couteau de chasse Bowie qui est un grand classique. Créé par James Bowie dont il porte le nom, il comporte une lame fixe avec une pointe relevée d’une longueur estimée entre 10 et 30 cm. Il est formé par un manche en os et permet de vider les gibiers avec aisance.

Le couteau d’éviscération fait aussi partie des modèles connus, car il est indispensable pour ceux qui veulent vider leurs gibiers de manière professionnelle. En réalité, il offre la possibilité d’ouvrir l’animal et de retirer les organes sans les abîmer.

En ce qui concerne le poignard de chasse ou dague, il dispose d’une lame fine et fine servant à transpercer le gibier (notamment le cœur). Cela, sans détruire la viande, la peau et les organes.

Les autres modèles de couteau de chasse sont le couteau de dépouillement ou skinner, le couteau à désosser, le couteau à baïonnette, le couteau de survie…

Conseils de sécurité pour les couteaux de chasse

Tous les couteaux sont dangereux, d’où l’importance de prendre quelques mesures de sécurité. Nous vous conseillons d’abord de garder votre couteau sous gaine et de le ranger dans son fourreau après chaque utilisation. Par exemple, tomber avec un couteau non gainé peut causer une blessure mortelle.

Pour éviter les glissades, tenez fermement le couteau de chasse au moment de l’utilisation. Veillez aussi à ce que vos doigts ou votre pouce n’interfèrent pas avec la lame et restent au niveau de la poignée.

Quand vous utilisez votre couteau de chasse, vérifiez enfin que personne n’est à portée de main. Le cercle que vous pouvez réaliser en tendant votre main au niveau de votre poitrine est appelé cercle sanguin. S’il y a une personne qui se trouve dans ce diamètre, abstenez-vous alors d’utiliser le couteau jusqu’à ce qu’elle s’éloigne.

Comment choisir le bon couteau de chasse pour vous ?

Pour bien choisir votre couteau de chasse, vous devez prendre en compte certains critères importants. Il y a d’abord la destination d’usage. Le couteau de chasse est décliné en de nombreux modèles et formes pour s’adapter à différents besoins. Que vous souhaitiez un couteau à baïonnette, un couteau d’éviscération ou un couteau de dépeçage, optez alors pour un modèle polyvalent qui pourra remplir toutes ces fonctions.

Le modèle de lame est aussi important : fixe ou pliable ? La lame fixe présente une taille plus imposante et convient à une utilisation spécifique tandis que la lame pliable peut intervenir dans différentes tâches.

Vous devez également tenir compte de la matière au moment de choisir votre couteau de chasse. Le plus souvent, les connaisseurs optent pour l’acier inoxydable ou l’acier carbone. Le premier est résistant à la corrosion et vous permet de profiter d’une lame affûtée sur une longue durée. Quant à l’acier carbone, c’est un matériau efficace pour la découpe, mais il doit être protégé de l’oxydation.

N’oubliez également pas le matériau de la manche du couteau de chasse :

  • l’ormeau : esthétique, mais fragile,
  • l’os : robuste et facile d’entretien,
  • l’aluminium : léger et durable,
  • le bois : durable et facile à entretenir,
  • la fibre de carbone : robuste et légère.

Faites votre choix selon vos besoins, mais aussi votre budget. Par exemple, la fibre de carbone coûte plus cher.

Comment entretenir votre couteau de chasse ?

L’entretien de votre couteau de chasse est indispensable pour le maintenir en bon état. Prenez d’abord l’habitude de toujours sécher le couteau après nettoyage ou après une exposition à des liquides. Même si certains matériaux de lame sont plus résistants, aucun d’eux n’est entièrement à l’abri de la rouille.

Un couteau sale est aussi dangereux, car il devient lent et difficile à utiliser. Cela peut entraîner des blessures lorsque vous exercez une force pour l’ouvrir ou pour vous en servir. Lubrifiez enfin votre couteau régulièrement pour prévenir la rouille et maintenir les pièces fonctionnelles.

Vous connaissez à présent les différents modèles de couteaux de chasse qui existent ainsi que les critères de choix à considérer lors de votre achat. Les conseils d’entretien fournis dans ce guide vous aideront aussi à prendre soin de votre outil sur le long terme.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot
Conseils pour bien gérer son entreprise
Concurrence, conjoncture économique instable, salariés mécontents, clientèle de plus en plus exigeante…...
Lire la suite