ERP : comment mettre en place votre signalétique ?

Les ERP (Établissements recevant du public) ont l’obligation, d’un point de vue légal de mettre en place des signalétiques visant à orienter les visiteurs. Cette tâche doit répondre à un certain nombre d’objectifs précis à savoir : la visibilité, la perception, la lisibilité et la compréhension. Pour ce qui est des personnes en situation de handicap, les signalétiques PMR sont aussi obligatoires.

ERP : installer des signalétiques parfaitement visibles

Les signalétiques ont pour but d’orienter aussi bien le personnel que le public qui s’aventure au sein de vos locaux. Ce système d’orientation permet d’indiquer les zones interdites au public, les différents services, les sorties de secours, les zones dangereuses, les barrages de l’électricité, de l’eau ou encore l’emplacement des trappes de désenfumage et des extincteurs. Pour cela, les signalétiques doivent répondre à différents principes, dont celle de visibilité. Ainsi, en vous rendant sur cette page vous trouverez des panneaux et autocollants signalétiques répondant à ce principe ainsi qu’à tous les autres.

Pour une meilleure visibilité, prenez le soin de bien regrouper les informations et de choisir la bonne hauteur pour permettre la lecture aussi bien en position assise que debout. En ce qui concerne les informations écrites, faites au maximum usage des lettres bâton. Il est impératif que celles-ci soient concises et faciles à comprendre.

Veiller à la lisibilité des panneaux signalétiques

La lisibilité des signalétiques est cruciale et dépend de plusieurs paramètres. En premier lieu, les informations doivent être très claires. Pour cela, il est recommandé d’utiliser des pictogrammes normalisés ou des symboles graphiques. Prenez le soin de hiérarchiser les informations en veillant à ce qu’elles soient cohérentes. Choisissez avec beaucoup de soins le caractère ainsi que la taille, le but étant de présenter des indications très claires.

De plus, la police doit être identique sur l’ensemble des panneaux de signalisation de l’établissement. Pour ce qui est du code couleur, il doit être homogène. Les couleurs jaunes, bleues, vertes et rouges sont celles qui sont principalement utilisées. Elles signifient respectivement le danger, l’obligation, la permission et l’interdiction. Cependant, il est déconseillé d’en abuser.

Mettre en place des signalétiques perceptibles et compréhensibles pour tous

La perception et la compréhension reposent sur le fléchage et le plan. Il est conseillé d’installer un plan dès l’entrée des locaux. Les pictogrammes ou logos utilisés sur le plan pour faciliter l’identification des espaces sont à sélectionner avec soin. De même, le code utilisé sur le plan doit impérativement être le même que celui de la légende. Ainsi, il sera facile pour toute personne étrangère de comprendre les indications. Pour ce qui est du fléchage, évitez de laisser trop d’espaces entre les panneaux. Choisissez de façon minutieuse aussi bien le positionnement que l’implantation des flèches. Aussi, il faudra veiller à harmoniser les flèches ainsi que leur taille.

Qu’en est-il de la signalétique PMR ?

La signalétique PMR (Personne à Mobilité Réduite) permet d’orienter les personnes en situation de handicap (physique, visuel, auditif).

Pour les handicaps physiques

Pour les personnes en situation de handicap physique, il est nécessaire de mettre en place des objets de signalisation pour indiquer les cheminements alternatifs facilitant l’accès à l’établissement. Par exemple, si vous avez prévu une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite, prenez le soin d’installer un panneau pour l’indiquer. De même, certaines signalétiques doivent permettre de prévenir ces visiteurs sur la disponibilité d’équipements qui leur seront utiles à l’intérieur. Pour faciliter la lisibilité, les panneaux directionnels doivent être placés à une hauteur raisonnable.

Pour les handicaps visuels

Il est de rigueur de prévoir une signalisation adaptée aux personnes ayant une vision floue ou une vision centrale défaillante. En premier lieu, nous recommandons l’utilisation d’inscription braille ou en relief pour l’orientation des personnes non voyantes ou malvoyantes. Une autre solution consiste à dupliquer l’information en installant un système audio destiné à la lecture de cette dernière.

Pour les handicaps auditifs

Pour faciliter l’orientation des personnes présentant un handicap auditif, il faut veiller à un excellent éclairage des locaux dans un premier temps. Encore une fois, les informations écrites doivent être bien lisibles. Pensez également à l’installation des boucles magnétiques qui représentent un système d’émission de son grâce à un champ magnétique. Il s’agit d’un dispositif qui procède à la suppression des bruits environnants, facilitant ainsi l’écoute des personnes dotées de prothèse auditive.

Enfin, pour les handicaps psychiques, mentaux ou cognitifs, l’idéal est de former le personnel d’accueil afin qu’il soit en mesure de recevoir et orienter ce type de public.

Pour résumer, la mise en place de signalétique nécessite avant tout une connaissance approfondie des normes en vigueur. Les emplacements, la hauteur, la lisibilité, la compréhension sont autant de facteurs sur lesquels il faut s’appuyer pour réaliser une telle tâche. Il faudra également veiller à mettre en place différentes signalétiques pour les personnes en situation de handicap, quel qu’il soit.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot
Quels sont les avantages d’un espace de travail sur mesure ?
Il est important d’avoir un espace de travail bien aménagé et rangé...
Lire la suite