La fabrication additive : quèsaco  ?

L’impression 3D ou la fabrication additive est une technologie innovante qui a révolutionné le monde de l’industrie. Désignée par l’acronyme FA, elle regroupe plusieurs procédés. Bien entendu, leurs principes de fonctionnement sont presque identiques et il est important de les comprendre avant de solliciter un prestataire spécialisé dans le domaine. Mise au point dans cet article !

La fabrication additive : de quoi s’agit-il exactement ?

Opposée à la fabrication soustractive, celle additive a été initialement utilisée pour le prototypage rapide. Elle est également appelée « impression 3D ». Il s’agit d’une technologie révolutionnaire permettant de créer des pièces métalliques fonctionnelles à partir d’un modèle CAO (fichier numérique). Bien évidemment, tout le processus de production est contrôlé par un ordinateur puissant afin de maximiser le rendement. Chaque pièce 3D est conçue par addition successive de fines couches de matière. Dans la fabrication soustractive, la matière est retirée pour obtenir la forme souhaitée. Il faut ainsi éviter de confondre ces deux procédés, car ils sont complètement différents.

La fabrication additive est donc un procédé de conception d’objets métalliques tridimensionnels à partir de données CAO. Cette technologie est utilisée dans le processus de production de pièces en masse. L’avantage, c’est qu’elle permet d’élaborer des objets à géométrie complexe impossibles à produire avec les méthodes traditionnelles de moulage et d’usinage. Même les techniques soustractives sont faibles comparées aux procédés de fabrication additive industrielle. De plus, les applications de la FA sont multiples. Les plus répandues sont la production d’outillage industriel, la fabrication de produits personnalisés et de composants en petites séries, sans oublier la visualisation et la validation expérimentale de la conception de produits ou prototypage.

Où trouver un prestataire spécialisé dans la fabrication additive ?

Les procédés de fabrication additive industrielle sont omniprésents dans le secteur aéronautique et spatial. Ils permettent d’accélérer le processus de production des pièces complexes, tout en allégeant les structures. Il faut reconnaître que la majorité de ces pièces sont particulièrement difficiles à usiner, et les pertes de matière occasionnées par les processus de production traditionnels sont parfois importantes. Fort heureusement, les déchets industriels sont réduits de manière considérable grâce à la FA. C’est pourquoi il vaut mieux opter pour la fabrication additive pour concrétiser des projets de fabrication de métaux. Bien sûr, il est tout à fait possible de trouver un prestataire spécialisé dans la FA sur Internet.

Il convient de consulter les différents procédés de fabrication additive maîtrisés par le spécialiste convoité avant de se jeter à l’eau. Il y a, par exemple, la fusion sur lit de poudre ou « Powder Bed Fusion » en anglais. Cette technique regroupe des procédés consistant à utiliser l’énergie thermique pour faire fondre et fusionner les particules d’un lit de poudre. Il peut s’agir d’un laser ou d’un faisceau d’électrons. L’extrusion et le dépôt de matériaux, la stratification de matériaux en feuille, la photo polymérisation en cuve ainsi que le dépôt de matériaux et fusion (DED) sont de même des procédés de fabrication additive très courants. Dans tous les cas, la grande précision est l’un des avantages de cette technologie.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot

Comment assurer la bonne conservation du carburant ?

Le carburant est une matière dangereuse et potentiellement inflammable. Pour cette raison,...
Lire la suite