Le PEA : meilleur placement financier ?

Le Plan d’Épargne en Actions ou PEA est un produit d’épargne permettant d’obtenir des titres et des actions d’entreprises européennes. Il est avantageux dans la mesure où les gains sont totalement exonérés d’impôt sur le revenu si le PEA compte plus de 5 années d’ouverture. Constitue-t-il le meilleur placement financier ? Découvrez le fonctionnement et les avantages du PEA.

Comment fonctionne le PEA ?

Pour ouvrir un PEA, il faut être majeur et domicilié fiscalement en France. Un seul compte par épargnant est autorisé. Chaque conjoint ou partenaire de Pacs peut en détenir un chacun au sein d’un foyer fiscal. Il en est de même pour les enfants qui sont majeurs (entre 18 à 25 ans) et fiscalement rattachés aux parents via le PEA jeune. L’épargnant verser et retirer l’argent de son PEA à n’importe quel moment et d’un montant avec une limite de plafond. Cependant, il faut noter qu’un retrait avant les 5 années d’ouverture du PEA entraîne sa clôture, même s’il y a des cas exceptionnels.

Quel est l’intérêt d’ouvrir un PEA ?

Un PEA constitue un placement financier avantageux. Il permet notamment d’investir en Bourse en bénéficiant d’une exonération totale d’impôt sur le revenu dès lors que le plan compte 5 années d’existence. Il permet aussi d’acquérir des actions pour bénéficier de l’enjeu des marchés financiers et pour une diversification de l’épargne. Avec un PEA-PME par exemple, vous pouvez soutenir l’économie locale et donc soutenir l’emploi. Il faut noter qu’une cumulation d’un PEA et d’un PEA-PME est faisable sous condition d’un certain plafond.

Qu’en est-il de la fiscalité du PEA ?

Pour un PEA, les gains, c’est-à-dire les plus-values et les dividendes, sont imposés à 12.8 % si le placement compte moins de 5 ans d’existence. Au-delà des 5 années d’ouverture du PEA, les gains sont exonérés d’impôt sur le revenu et les rentes viagères sont considérées comme une franchise d’impôt. Dans tous les cas, les prélèvements sociaux sont appliqués au taux de 17.5 %.

Comment investir dans un PEA ?

Il faut d’abord ouvrir un PEA auprès d’un établissement dédié, qu’il s’agisse d’une banque ou d’un courtier, mais aussi d’un assureur dans le cas d’un PEA assurance. Il suffit d’avoir les frais d’ouverture de 10 euros pour avoir un plan. La somme limite des versements sur un PEA ne doit excéder 150 000 euros, sauf pour le cas du PEA-PME dont le plafond peut aller de 75 000 à 225 000 euros. Si un épargnant possède à la fois un PEA et un PEA-PME, les versements cumulés sur les deux comptes ne peuvent excéder 225 000 euros. Pour le cas d’un PEA jeune, le plafond est fixé à 20 000 euros.

Les titres éligibles au PEA dépendent du type de Plan d’Épargne en Actions choisi.

Pour le PEA classique, il y a les actions cotées, les certificats coopératifs d’investissement, les certificats d’investissements, les certificats mutualistes, les parts de SARL, les titres de capital de sociétés coopératives, les parts de fonds et les titres de sociétés dont le siège se trouve dans l’EEE.

Pour le PEA-PM, on retrouve les actions cotées, les certificats coopératifs d’investissement, les certificats d’investissement, les certificats mutualistes, les parts de SARL, les titres de capital de sociétés coopératives, les parts de fonds, les obligations remboursables en actions ou convertibles, les FCPR, les FCPI, les FIP, les titres émis par des plateformes de crowdfunding.

Rédigé par
Plus d'articles de Bernard Prunot
Comment créer un espace de travail sain ?
Afin d’être les meilleures versions de nous-mêmes, nous avons tous besoin d’évoluer...
Lire la suite